Accaparé par Twitter, Elon Musk met moins de pression aux employés de SpaceX

Depuis qu’Elon Musk fait joujou avec Twitter, son nouveau jouet à 44 milliards de dollars, les employés de SpaceX ont enfin l’impression de pouvoir souffler. Qu’ils en profitent, car cela risque évidemment de ne pas durer.

Les employés de SpaceX sont ravis qu’Elon Musk se concentre sur Twitter

Pour les salariés de SpaceX, l’obsession d’Elon Musk pour le réseau social Twitter depuis son rachat en octobre dernier est une aubaine. D’après Bloomberg, le milliardaire excentrique serait moins impliqué dans les activités de l’entreprise spatiale privée, ce qui contribuerait à un climat de travail « plus serein ».

Selon les bruits de couloirs, Elon donne souvent et sans crier garde de nouvelles directives impliquant des changements majeurs, ce qui a pour conséquence de plonger ses salariés sous l’eau avec des semaines qui n’en finissent pas. Les requetes du patron de SpaceX relèveraient meme parfois du caprice, tel ou tel composant n’étant pas assez esthétique ou trop complexe.

  • Elon Musk
  • Elon Musk: Tesla, Paypal, SpaceX : l’entrepreneur qui va changer le monde / Edition enrichie

Accaparé par Twitter, Elon Musk met moins de pression aux employés de SpaceX

On aurait assez facilement tendance à croire ces allégations, quand on voit les changements en mode girouette qu’il a imposés au réseau à l’oiseau bleu, avec de nombreux retours en arrière.

Elon Musk est en train de mettre le dawa chez Twitter

Si l’ambiance semble s’être apaisée dernièrement chez SpaceX, la situation est différente chez Twitter. Depuis la prise de fonction d’Elon Musk à la tête du réseau social, les tensions se sont multipliées entre les employés et le patron visionnaire, entraînant une crise sans précédent. Dès son arrivée, en octobre dernier, il a licencié la moitié des  7 000 employés et mis fin aux autorisations de télétravail délivrées par l’entreprise depuis la crise covid.

Accaparé par Twitter, Elon Musk met moins de pression aux employés de SpaceX #2

Après cette restructuration drastique, Elon Musk a lancé un ultimatum aux salariés en leur demandant de se donner « à fond » ou de démissionner … ce qu’on fait des centaines d’employés.

Elon Musk a aussi été critiqué sur sa façon de diriger Twitter et ses premières mesures, dont la mise en place puis l’abandon de Twitter Blue ou encore la réintégration de Donald Trump sur le réseau.

Le 21 décembre dernier, Elon Musk a annoncé etre prêt à démissionner de son poste de PDG et vouloir trouver « quelqu’un d’assez fou » pour prendre sa place :

Si le sondage lui a été défavorable, reste qu’il sera bien difficile de trouver quelqu’un de plus fou que lui pour reprendre les rennes du réseau social.
Quelqu’un sait si Donald Trump a un boulot en ce moment ?